«

»

déc. 01 2014

Des jeûneurs occupent la Société Générale à Pau

COP20-StopAlphaCoal (2)17 membres du Village Emmaüs Lescar et du mouvement altermondialiste basque Bizi! mènent un jeûne en occupant l’agence de la Société Générale de Pau, ce lundi 1er décembre jour d’ouverture du sommet mondial de l’ONU sur le climat au Pérou (COP20), pour dénoncer le soutien de la banque au projet minier Alpha Coal en Australie.

Mise à jour: 17h30: les militants de Bizi ont Emmaüs Lescar qui étaient 24 en fin de journée ont été expulsés de la banque.

StopAlphaCoal2014-12-01 (6)

Ce lundi 1er décembre 2014, jour d’ouverture du sommet international de l’ONU sur le climat à Lima au Pérou (COP20) – le dernier sommet sur le climat avant celui de Paris 2015 (COP21) -, se déroule une journée internationale de jeûne pour le climat soutenu par de nombreuses personnalités et organisations (www.jeunepourleclimat.org).

17 membres du Village Emmaüs Lescar et du mouvement altermondialiste basque Bizi ! participent eux aussi à ce jeûne international, en occupant une agence de la Société Générale de Pau. Cette action, menée simultanément dans plusieurs agences de l’Hexagone dans le cadre d’une campagne nationale menée par les Amis de la Terre-France, Attac-France et Bizi !, vise à dénoncer le soutien que la Société Générale apporte à Alpha Coal, un projet d’exploitation de charbon en Australie. Une lettre (cliquer ici pour la lire) a été remise au Directeur de l’Agence Société Générale de Pau.

StopAlphaCoal2014-12-01 (5)Ce projet désastreux d’extraction et d’exportation de charbon émettrait en 30 ans environ 1,8 milliards de tonnes de dioxyde carbone, un des gaz à effet de serre responsable du dérèglement climatique en voie d’accélération dramatique. Il ouvrirait en outre la voie à d’autres projets similaires dans le même bassin, et constituerait ainsi le détonateur d’une des principales bombes climatiques de la planète.

La Société Générale soutient ce projet en ayant un rôle actif dans les études de faisabilité et les recherches de financement. Malgré tous ses beaux discours sur l’importance de la lutte contre le changement climatique, la Société Générale contribuerait ainsi à faire éclater une véritable bombe climatique, dont l’impact toucherait l’ensemble de l’humanité.

Dès samedi prochain, 6 décembre, entre les deux semaines du sommet mondial sur le climat de Lima, auront lieu de nouvelles actions dans plusieurs villes de l’Hexagone pour demander à la Société Générale de se retirer du projet Alpha Coal, notamment à Bayonne devant la direction régionale de la Société Générale à Bayonne à 11H00 pour une action picketing (groupe de citoyens tournant avec des panneaux explicatifs, en silence ou équipés de sifflets).

COP20-StopAlphaCoal (1)

DSCF4047

DSCF4051